LE FORUM

8 juin 2018

Fails, ratages, retouchages...

1 commentaire

Que faites-vous des cousettes qui ne vous donnent pas satisfaction ?

Pour ma part, je les dans une boite à chaussures avec les feuilles de patrons et j'attends... J'ai deux boites dédiées pour ça...J'attends que ça mijote dans ma tête pour tirer au maximum profit de mon tissu pour en faire autre chose où pour tout re-démonter et recommencer.

Quand je suis arrivée à remplir la 2eme boite, je n'interdis d'attaquer un nouveau projet et je m'oblige à finir au moins une des boites.

L'avantage de mon système est que je n'ai plus honte de montrer mes réalisations à mon chéri, car lorsqu'il voit que je n'y arrive pas du premier coup, il me félicite de mon résultat final.

J'ai un bon stock de tissu, des projets qui fourmillent plein la tête, des patrons qui m'attendent et le temps qui me manque à cause de ses ratages.

Je pense que ce qui me gène le plus ce n'est pas de refaire mais de perdre du temps à ne pas faire autre chose et vous comment faites-vous ?

(j' ai oublié de précisé que je pense être que d'un niveau intermédiaire mais chéri peut être critique et je veux être fière de ce que je couds)

 

12 juin 2018

Ce que je trouve passionnant dans la couture c'est qu'au delà des tissus et des créations, on apprend beaucoup sur soi et on avance énormément sur le chemin de sa relation avec soi-même. J'ai fait une quantité vertigineuse de projets ratés et je suis passée par des chutes de motivation, des "pff, ch'uis nulle !", des "j'ai pas de goût" et autres phrases tout aussi accablantes, et finalement j'ai grandi de ces expériences. Moi aussi, je gardais les projets dans un coin pour retenter des choses et essayer de les sauver, l'envie de passer à autre chose me démangeait mais la culpabilité de "gâcher" était plus forte. Désormais, si je n'arrive pas à rattraper sur le moment, le projet part tout simplement à la poubelle, bien souvent je ne garde même pas le tissu pour en faire autre chose car je le trouve empreint de l'échec précédent et il n'a plus la même saveur, si je peux dire. Et ce geste a un côté très libérateur et plus profond dans sa symbolique, il signifie : oui, j'ai le droit à l'erreur, je ne suis pas parfaite et je peux me tromper, ouf, ça soulage et enlève beaucoup de pression finalement ! Peut-être est-ce la quarantaine, mais je trouve la vie trop courte pour s'embêter la vie avec des projets "boulets". La couture, c'est ma bulle, mon "moment à moi", mon espace de détente et de plaisir alors, les boulets, ouste, du balai ! :-) Par contre, avant de jeter définitivement, je passe toujours un moment à analyser le pourquoi de l'échec, histoire quand même de retirer une expérience. Et je finirai en disant j'applique aussi ces principes dans ma vie et que ça fait beaucoup de bien.

Derniers posts
  • YouTube
  • Facebook
  • Instagram

© 2016 Tous droits réservés.