• Elsa

Xerea d’automne, et un peu de poésie

Après la Xerea orange, en voici une automnale dont j’ai eu l’idée grâce au défi “robe de saison” de Thread&Needles. C’est la première fois que je participe! 🙂 Le thème de la robe d’automne est “inspiration nature”, j’ai donc sobrement choisi un tissu noir à fleurs d’automne trouvé chez Toto Lille.

J’aime bien porter des sous pulls donc je pourrai mettre cette robe tout l’automne, héhé. Les talons viennent de trois par 3 à Lille, je les avais déjà mis avec la robe Arum rouge. Ah les chaussures… 🙂 🙂 🙂

Je suis contente de cette robe, mais j’ai rencontré 2 problèmes en la portant: pour allaiter bébé, je dois me mettre en sous-vêtements 😀 et ce matin, je suis allée travailler à vélo avec… hum hum, j’ai dû souvent tirer dessus, et encore, c’était un peu limite. Il faut que je songe à des vêtements nursing, biking and working proof, j’ai pensé à coudre une autre Cami, une Sureau modifiée, et j’ai d’autres idées à concrétiser.

Côté couture

Patron: Xerea de Pauline alice

Taille: 42

Tissu: 1,50 m de coton de Toto, et il en reste un bon morceau

Cette fois, j’avais tout le matériel nécessaire et tout s’est déroulé facilement et avec plaisir! C’est vraiment agréable de coudre une deuxième version car on connait le patron… Encore faut-il avoir apprécié le modèle! 🙂

J’ai à nouveau cousu une taille 42, c’est ma taille à la poitrine et j’ai eu un peu peur de zigzaguer entre les tailles à cause des belles poches arrondies, mais ça semble quand-même trop grand aux hanches… Pas grave, confort maximal, et enfin une robe boulot compatible! 🙂 Ya plus qu’à aller travailler à pieds! 😉

Xerea?

Après un petit tour sur le Wiki espagnol, j’ai appris que c’était un quartier de Valencia, en Espagne. Je crois bien que c’est la ville de Pauline Alice… Le choix du nom est original! 🙂

A propos, il parait que deux nouveaux patrons vont bientôt sortir… 🙂

Attention poésie!!!

Je me demandais ce que l’automne évoquait pour vous…

L’automne, je trouve ça poétique. C’est peut-être le paradoxe du temps qui refroidit pendant que la nature offre des couleurs chaudes.


J’y vois la fin d’un cycle, donc un léger mal-être (l’été est fini) qui s’estompe dès que les arbres ont perdu toutes leurs feuilles. Là, c’est la promesse d’un renouveau qui prédomine, et comme il est encore loin devant, le temps s’étire… Comme si, cette fois encore, tout était possible. Comme une trêve hivernale mentale.

Donc voilà, j’ai eu envie de me plonger dans des poèmes automnaux… J’ai fait des détours vers des poètes peu connus pour finalement retourner aux mêmes… Les maîtres n’ont pas volé leur place.

Si vous aimez déprimer, que vous vous sentez souvent intérieurement torturé, vous apprécierez Chant d’automne: 😉

Chant d’Automne Charles Baudelaire

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ; Adieu, vive clarté de nos étés trop courts ! J’entends déjà tomber avec des chocs funèbres Le bois retentissant sur le pavé des cours.

la suite est ici

Champion toutes catégories de la mélancolie, c’est quand-même le mec qui a écrit “Ô temps, suspens ton vol”, voici Lamartine qui a toujours des mots si justes:

Méditations poétiques Alphonse de Lamartine

Salut ! bois couronnés d’un reste de verdure ! Feuillages jaunissants sur les gazons épars ! Salut, derniers beaux jours ! Le deuil de la nature Convient à la douleur et plaît à mes regards !

la suite est ici

Avec un joli passage (dédicace à SF 😉 là je m’imagine il y a quelques années)

Peut-être dans la foule, une âme que j’ignore Aurait compris mon âme, et m’aurait répondu ?

Voilà, je me suis un peu lâchée… Entre autres, j’apprécie démesurément la poésie et les légumes. Oui je sais c’est peu commun 😀

Et vous, aimez-vous l’automne? Et la poésie?

J’espère que vers chez vous, les arbres ont de jolies couleurs… A bientôt ❤

#Paulinealice #poésie #Xerea

  • Noir Icône YouTube
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram

© 2016 Tous droits réservés.